• Chat pitre 1

    Chat pitre 1 :

        Diamant se réveilla en sursaut. Qui avait osé la sortir de son sommeil ? Qui ? Elle avait fait la fête de la nuit du samedi a dimanche. Ses parents l'en interdisaient, mais Diamant n'en faisait qu'a sa tête. « Je ne suis pas un ange » Pensa-t-elle. Elle n'aimait pas trop les fêtes, pas du tout même. Mais elle faisait la fête tous les week-end juste pour s'éloigner le plus possible de ses parents. Ah ! Ses parents parlons-en tiens ! Sa mère était violente et son père alcoolique. Oh ! Elle avait un petit frère aussi qui aurait pu être adorable si ce n'était pas le champion de la connerie ! C'était surtout le chouchou de ses parents ce qui rendait Diamant follement jalouse. « J'en ai marre de cette famille de tarés... » se plaignit Diamant. Elle n'en pouvait plus. Elle aurait tellement aimé être quelqu'un d'autre ! «Pourquoi ne suis-je pas dans une famille normale ? ». Elle commença a bouillir de colère et elle se mordit les poings si fort qu'elle les sentit saigner en abondance dans sa bouche. Elle se leva et couru dans sa salle de bain qui était dans sa chambre pour se laver la bouche. Quand elle sortit elle inspecta sa chambre pendant un instant. Elle était assez grande avec des murs argentés. Une grande inscription de marbre noir était accrochée au dessus de son lit. Sur cette plaque de marbre on pouvait voir, inscrit en lettres d'or : « Yume » qui voulait dire rêves en japonais, sa langue préférée. Elle prit son coussin et le balança sur la plaque noire.   «Tu parles d'un rêve!» s'écria-t-elle. Elle était a bout de souffle. Et si elle se suicidait ? Ses parents ne remarqueraient rien. Il ne remarquent jamais rien. Une adolescente en crise de 17 ans qui dit qu'elle va se suicider ? Ça va passer qu'ils diront ! Elle ne fait que ça crise d'adolescence ! Ces aveugles ne remarquaient donc pas qu'elle était mal dans sa peau ? Non ! Il n'y en avait que pour Maxence son abruti de frère ! Soudain la haine laissa place à la tristesse. Elle se mit a pleurer,longtemps,silencieusement. Des sanglots secouaient son corps faible. A force de pleurer elle n'arrivait presque plus a respirer et suffoquait. Elle va mourir. C'est très bien. Elle s'en fiche, personne ne l'aimait. Pas une âme au monde... Subrepticement elle se mit a rire... Elle n'en pouvait plus elle était pliée en 2. « Hahaha !! Ils sont tellement misérables ! Tellement incutles !! tellement... Tellement.... Hahaha !! J'ai pitié d'eux et de leurs manies débiles ! Ils sont nuls ! Nuls !! Je les déteste !! Hahaha !!! Je vous déteste vous m'entendez ??? Je vous déteste !! … ah.... » Elle s’arrêta. Diamant avait  découvert d’où venait le bruit qu'il l'avait réveillée le matin. « Encore eux... Encore une dispute de ces abrutis de parents.... Hahahaha !!! Hahaha... » Elle n'avait plus la force de rire... Non. Elle était essoufflée, cette succession d'émotions l'avaient fatiguée... Elle retourna dans son lit. Et ferma les yeux. Mais elle ne parvint pas à dormir. La dispute de ses parents dans la cuisine l'énervait au plus haut point. Finalement elle se leva. Elle avait du mal à tenir debout. Elle attrapa tant bien que mal un haut noir, une jupe noire, des chaussures a talons.... Noires. Elle aimait beaucoup le noir. Pas au point de devenir gothique mais tout de même. Enfin bon, elle se dirigea dans sa salle de bain et se maquilla : Un peu de fond de teint,du crayon, du mascara et surtout un trait assez fin d'eye-liner. Elle prit sa brosse et commença a brosser ses cheveux longs et noirs comme de l'ébène. Elle avait la peau très pâle et les yeux d'un bleu très clair et brillant comme du diamant. C'est sa mère qu'il l'avait appelée Diamant en découvrant ses yeux magnifiques car au début elle devait s'appeler Margot. Sa grand-mère -Qu'elle repose en paix- Lui disait souvent qu'elle était unique au monde et que son destin sera différent des autres . On aurait dit un vampire. Un vampire Ah ! Elle aimerait tellement être l'une de ces créatures démoniaques pour sucer le sang de toutes les personnes de sa famille ! « Non... » Pensa-t-elle « Je ne souhaite la mort à personne. Si quelqu'un doit mourir c'est moi... Et seulement moi. » Elle soupira et sortit de sa chambre. Le son de la dispute était de plus en fort. Elle dévala les marches quatre à quatre et atterrit dans sa cuisine :

    _J'en ai marre ! Marre !

    _Mais enfin chérie...

    Et hop ! Trois assiettes cassées en une fraction de seconde. Diamant passa devant eux comme si de rien n'était. Elle ouvrit le placard qui était pas loin de sa mère et pris son bol,mit la théière en marche et se prépara deux tartines avec de la confiture. Elle mit le contenu de la théière dans sa tasse et s'appretait à aller sur la table de la salle a manger quand sa mère sur le coup de la colère fit un geste brusque et tapa dans la tasse a Diamant pleine de thé brulant. La tasse se renversa sur elle et la brula : « Aie ! Ça brule !! Vous faites chier !! Vous n'êtes même pas capables de rester ensemble dix secondes dans une pièce sans vous engueuler ! Je vous déteste ! Je vous dé-teste !!!!! » cria Diamant. Elle était tellement énervée qu'elle ne sentait plus la brûlure du thé contre sa peau. Elle donna un coup de poing dans la fenêtre double-vitrage qui cassa. C'était la deuxième fois de la matinée que son poing saignait. Ses parents, surpris par le bruit de la fenêtre qui se brisait sous le poing de Diamant arrêtèrent de se disputer. Sa mère se rua sur elle et lui mit une claque : « Non mais t'es folle ou quoi ? Tu sais combien ça coûte une baie-vitrée ? »

    _T'es tellement riche ca devrait pas te ruiner ton porte-monnaie ! Fit Diamant en pleurant. Sa mère la frappa une deuxième fois : « Insolente ! »

    Son père arriva derrière complètement saoul et versa de la vodka sur la blessure de Diamant qui cria. Sa mère attrapa Diamant et la tint vivement :  « Ne bouge pas ! Laisse ton père faire ! Ça va te soigner ! On ira pas à l'hopital pour ça ! » Diamant se débattait  et hurlait : « Lachez-moi !! Mais lachez moi !! »Mais sa mère tenait bon. Son père continuait à verser de la vodka sur ses poings et son bras. Soudain, il eut une idée : « Il me semble que le sel a de très bonne proptiétés de guérison. » Il prit le sel avec un petit rire et dit a Diamant : « T'inquiete pas ma chérie c'est pour te soigner... C'est pour ton bien... » Diamant hurlait : « Non ! Non ! Le sel ça fait trop mal ! Non ! Non!Non ! » Son père s'approcha entre deux ricanements : « Tu n'as jamais essayé tu ne peux pas savoir ! » Et il versa le contenu du sachet de sel sur les poing de Diamant qui hurla de plus belle. Elle se dégagea de sa mère et couru vers le tiroir de la cuisine et sortit un couteau : « Ne m'approchez pas ! Ou je vous tue ! » Elle haletait. Son frère alerté par le bruit descendit les marches et vit sa sœur les poings en sang tenant un couteau levé en direction de ses parents. Diamant tremblait, quand elle vit son frère elle l'attrapa et lui mit le couteau au cou : « Si vous vous approchez je... J'égorge Maxence ! ». Maxence pleurait. Mme Gold commençait a trembler : « Ma chérie... Lâche ce couteau s'il te plait... Laisse ton frère … Il n'y est pour rien lui.... Aller viens,viens faire un calîn à ta mère... » Diamant secoua la tête... Elle était en larmes. Ses larmes firent un bruit de verre qui serait tombé mais non cassé. Mais elle ne preta pas attention a ce détail qui aurait pu l'alerter. Elle poussa maxence contre sa mère et courut dans sa chambre avec le couteau. Elle s'enferma a clé et changea de tee-shirt. Ses parents ne faisaient plus de bruit dans la cuisine... « Que font-ils ? » se demanda-t-elle. Elle savait que quelque chose clochait. Elle commença a se dépecher comme si le temps était contre elle. Elle prit sa veste, mit dans un sac le nécessaire pour vivre pendant au moins une semaine. Elle prit tout son argent (5 000 euros) ainsi que sa carte bleue.Elle avait économisé heureusement ! Elle courut dans sa salle de bain prit son maquillage, une serviette de bain, ses shampoings et toutes ses photos de ses amies et de son petit ami. Elle avait tout rangé dans un sac quand on frappa à la porte : « Ma chérie ? C'est moi. Ton père. Il y a... Des hommes qui veulent te parler... Ne T'inquiète pas il ne te voudront pas de mal. Viens » Diamant rétorqua qu'ils  n'avaient qu'a venir dans sa chambre qu'elle ne bougerait pas de la ou elle était. Son père partit. Diamant n'avait point confiance en ces personnes qui étaient censés ne pas lui vouloir de mal. Elle approcha son oreille de la porte et essaya d'écouter les discussion dans la cuisine et réussi a percevoir ces quelques mots : « C'est incroyable... Diamant... Larmes... Asile... Laboratoire. » Elle réfléchit un instant. Vont-ils la mettre à l'asile ? Ou comme rat de laboratoire ? Elle ouvrit sa fenêtre et jeta son sac dans l'herbe jaunie par cette belle journée d’août. Comme ça elle était prête a partir si cela se passait mal. Elle soupira,mit des gants en cuir noirs pour cacher ses poings en sangs, déverrouilla sa porte,et attendit patiemment l'arrivé des hommes. On frappa à la porte. Ses parents entrèrent suivit de deux hommes habillés en blanc ainsi que un scientifique qui avait l'air spécialisé dans les affaires surnaturelles. Diamant le sentait. Cela ne présageait rien de bon... Non... Rien... Elle s'assit sur le rebord de sa fenêtre prête à sauter... Sa fenêtre n'était pas très haute et sportive comme elle était, elle n'aurai pas de mal a sauter sur le sol sans se fouler la cheville.  Les hommes en blanc s'approchèrent d’abord et lui firent un signe de tête. Diamant fit comme si elle ne les avaient point vus. Maxence entra. Diamant lui cria dessus : « dégage ! » Il partit en courant. Les deux parents s'approchèrent et lui firent un bisou sur le front : « Je t'aime ma chérie tu vas me manquer. » « Bandes  d'hypocrites ! »pensa Diamant. « Allez-y emmener la... Je ne veux pas la voir plus longtemps cela va trop me faire souffrir... » Diamant se leva brusquement et recula : « De quoi ? Partir ? Mais ou ? ». Et puis elle comprit. Les hommes en blancs portaient une étiquette : Infirmier psychiatrique. Des infirmiers psychiatriques ! Ils voulaient l'emmener dans un asile ! Ses parents l'avaient sûrement faite passer pour une folle. Mais c'était eux les fous ! Elle commença a enjamber le rebord de la fenêtre pour partir mais l'infirmier était plus rapide et lui saisit le pied. Diamant lui mit un coup de poing dans la figure. Elle remerciait sa mère de l'avoir inscrite au karaté car elle était ceinture noire de karaté. Elle en faisait depuis ses six ans...Elle réussi donc à échapper à l'infirmier et sauta par la fenêtre. Elle atterrit juste à côté de son sac, le prit et couru le plus vite et le plus loin possible pour échapper à cette maison d'horreur.


  • Commentaires

    1
    Jeudi 3 Juillet 2014 à 02:37

    Ouh! C'est triste et .... Hem .... Glauque ? XD mais je pense que c'est bien. ^^ aère peut-être un peu le texte pour que ça soit plus agréable à lire. ^^ 

    j'espère  que Diamant va s'en sortir! Kissuw ^•^

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    2
    Vendredi 4 Juillet 2014 à 19:08

    ça serait dommage qu'elle s'en sorte pas c'est l'héroïne XD mais elle a pleins de malheurs la pauvre .... Je devrais peut être être plus gentille avec elle XD

    3
    Vendredi 4 Juillet 2014 à 23:05

    Hahahaha oui x)  je me réjouis de lire la suite en tout cas ! ^^

    4
    Lundi 7 Juillet 2014 à 02:36

    Dans ce cas je vaais m'y remettre rapidemment XD

    5
    Lundi 7 Juillet 2014 à 18:42

    Moi aussi je veux lire la suite alors dépêche toi !

    6
    Lundi 7 Juillet 2014 à 19:13

    Oulah XD

    7
    Lundi 7 Juillet 2014 à 19:44

    Aller courage !

    8
    Mardi 8 Juillet 2014 à 11:47

    Yes my lord XD

    9
    Mercredi 30 Juillet 2014 à 18:46

    c'est trop bien la pauvre diamant. 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :